Le château

La construction du château remonte au IXè-Xè siècle.

En 1030 il appartient à la seigneurie de St Félix rattachée à la vicomté d’Albi et au conté de Toulouse. Montmaur entre dans l’histoire au début du mouvement Cathare. Ainsi, en 1211 et au printemps 1212, le bourg fut pris et repris par les armées croisées de Simon de Montfort. Les premiers seigneurs de Montmaur connus se nomment Bertrand de Montmaur et Sicard de Beaufort qui fut d’ailleurs condamné à la prison à perpétuité pour soutien à l’hérésie.

Le village et son castrum initial (Monsmarus) font partie avec Naurouze, Airoux, Beauteville et Miremont de la seigneurie de St Félix. En 1226, la seigneurie de St Félix et ses dépendances font l’objet d’une donation de Raymond VII comte de Toulouse en faveur de Roger Bernard comte de Foix qui le confie à son vassal Pierre de Buisson.

Quatre siècles plus tard, une nouvelle vague d’agitation touche la région. Les guerres de religion du début du XVIIè siècle vont soumettre à rude épreuve le château actuel; Après pillage, prises d’assaut le 16 mars 1628, il est sauvé de la destruction ordonnée par Richelieu contre le versement d’une somme de 18000 livres par Raymond Cau et Germain Touzet.

Il passe ensuite de main à main pour échoir par voie testamentaire à l’archevêque d’Albi, puis devient, à la Restauration, la propriété de la mairie de Castres. Il à été vendu récemment à un particulier. La construction de la forteresse actuelle a débuté en 1495 en prenant, vraisemblablement, la place d’un édifice défensif antérieur.

Une imposante bâtisse

Cette imposante bâtisse de plan quadrangulaire en pierre calcaire locale s’inscrit dans un rectangle de 60m sur 50m avec une tour cylindrique à chaque angle, haute de 15 à 20m. De l’extérieur apparaissent gargouilles, meurtrières et grandes fenêtres à meneaux dont certaines sont masquées par des barreaux. Des bouches à feu ainsi qu’une tourelle accrochée vers l’intérieur de l’enceinte à la tour sud indiquent des aménagements progressifs au cours des deux siècles suivants. La porte d’entrée protégée d’un mâchicoulis et dont les montants sont pourvus de glissières pour la herse, s’ouvre sur une cour intérieure carrée avec un puits en son centre. Face à elle  et sur le côté sont construits des logis percés de fenêtres à meneaux. Une tour d’escalier à vis permet la desserte des étages. Un vestige de palissade bois, le long du mur sur la porte d’entrée, matérialise le chemin de ronde.

Le château de Montmaur eut, durant les XVIè et XVIIè siècles un rôle essentiellement militaire; Ce n’est qu’au prix de difficiles adaptations qu’il servit partiellement de résidence dans le courant du XVIIIè siècle. Le château est inscrit aux monuments historiques depuis 1926.

Le château est à l’heure actuelle en cours de rénovation et devrait dans quelques temps disposer de 17 appartements, qui seront mis à la vente.

Les commentaires sont fermés.